je te vois

6 septembre 2012 § Poster un commentaire

Non-vision

Heure nulle, citerne
où ma pensée
elle-même se boit.

Un instant immense
j’ai oublié mon nom.
Peu à peu je dénais,
diaphane avènement.

(Octavio Paz)

 

Où suis-je ?

Entrées taguées je te vois sur journal du dessin rencontre.