rhinocérose

8 septembre 2018 § 7 Commentaires

rhinoCeleste

je suis tombée il y a quelques temps sur une annonce qui proposait de peindre un grand rhinocéros en résine sur le toit du bar Le Rhino Féroce dans le quartier festif de Lausanne… sans trop réfléchir j’ai dit à ma fille : – on le fait ? … ouiiiiiiii ! m’a-t’elle répondu joyeusement !
et nous voilà embarquées dans le projet Collectif CosmiK !
un rhinocéros à se partager … une face chacune …

rhinoKajan

ce rhinocéros comme une licorne des temps actuels …
en début d’année disparaissait le dernier rhinocéros blanc …
je ne peux m’empêcher de faire un lien
comme si l’esprit de Sudan appelait soudain depuis le toit de la ville …
tant d’animaux disparus appellent …
les entendez-vous derrière les tintements des verres à champagne ?

Collectif CosmiK présente le rhino féminin de la sélection

alors
votez pour nous jusqu’au 13 septembre sur https://rhinoferoce.ch/vote/

 

Chaque animal sait prendre une autre forme
et pour cela son poète est choisi.
Les chants des geais, des rossignols s’entendent
et tout poème est bestiaire ardent.

Suis-je l’oiseau, le lion, la panthère
ou la fourmi ? D’amours zoologiques,
je suis épris sans savoir si je rampe
ou si je nage ou si je marche ou vole,

mais que je sois de pelage ou de plumes,
insecte ou ver, ingénument licorne,
hibou, saumon, rhinocéros, abeille,
je vois partout l’ombre du Grand Chasseur.

Robert Sabatier

 

 

Rhinocéros

21 mars 2018 § Poster un commentaire

la dernière victime de l’hiver des hommes…

Sudan, le dernier rhinocéros blanc mâle du Nord, est mort à l’âge de 45 ans au Kenya, ainsi que l’ont annoncé les responsables de l’Ol Pejeta Conservancy et le zoo Dvůr Králové. 
Dans un communiqué empli d’émotion diffusé sur son compte Twitter, la réserve pour animaux sauvages qui abritait Sultan a fait part de sa « grande tristesse », expliquant que l’animal était mort des suites de complications dues à son âge. Suite à d’importants problèmes musculaires et à une série de blessures ouvertes, Sudan ne pouvait plus se lever et souffrait énormément, ce qui a poussé les responsables de la réserve à prendre la décision de l’euthanasier.
Une décision d’autant plus compliquée que Sudan était le dernier représentant mâle de l’espèce des rhinocéros blancs du Nord. Trois spécimens de cette espèce ces trois dernières années, et en octobre 2014, le dernier spécimen mâle apte à la reproduction naturelle était décédé. Il ne reste aujourd’hui que des spécimens de rhinocéros blancs du Nord au monde, la femelle Najin et sa fille Fatu, qui vivent dans la même réserve que celle où s’est éteint Sudan. Les seuls espoirs de sauver l’espèce reposent donc sur des tentatives de fécondation in vitro grâce à la semence de rhinocéros blanc du Nord précédemment récoltée. (communiqué de presse mars 2018)

 

CHAQUE ANIMAL

Chaque animal sait prendre une autre forme
et pour cela son poète est choisi.
Les chants des geais, des rossignols s’entendent
et tout poème est bestiaire ardent.

Suis-je l’oiseau, le lion, la panthère
ou la fourmi ? D’amours zoologiques,
je suis épris sans savoir si je rampe
ou si je nage ou si je marche ou vole,

mais que je sois de pelage ou de plumes,
insecte ou ver, ingénument licorne,
hibou, saumon, rhinocéros, abeille,
je vois partout l’ombre du Grand Chasseur.

Robert Sabatier

 

Où suis-je ?

Entrées taguées Robert Sabatier sur journal du dessin rencontre.