jardin forêt ou forêt jardin

2 novembre 2016 § 2 Commentaires

dessiné pendant un stage intense de permaculture donné par Jérémie Ancelet la semaine passée …

jardin-fore%cc%82t-par-kajanc

°°°

Viens, printemps, audacieux amant de la terre,
fais palpiter le cœur de la forêt, impatient de s’exprimer!
Viens en rafales d’inquiétude au milieu des feuilles et des fleurs pressées d’éclore.

Telle une lumineuse révolte, élance-toi dans la nuit,
dans l’obscurité de l’eau, dessous la terre,
crie la liberté des semences prisonnières!

Comme le rire de la foudre, le hurlement de la tempête, éclate dans la ville bruyante;
libère la parole étouffée, l’effort tombé en léthargie,
renforce notre combat alangui, sois vainqueur de la mort!

Rabindranath Tagore

°°°

jardin-fore%cc%82t-renverse-par-kajanc

 

Une des techniques phares en permaculture, est la forêt comestible, dont le concept, bien que très ancien dans certains pays des tropiques doit sa première introduction au monde occidental à un anglais, Robert Hart. Son coup de génie aura été de non seulement étudier des modèles de forets nourricières tropicale, mais d’expérimenter ensuite leur transposition en climat tempéré, en Angleterre, dès le début des années 60.

« Personne ne fertilise ou n’irrigue une forêt. La forêt est autonome. Si vous êtes capable de recréer une forêt nourricière alors votre principal effort sera d’en récolter les fruits. »

Grâce à cette méthode, l’effort est moindre. L’énergie à fournir est importante au départ, mais une fois le système établi, il n’en nécessite quasiment plus. La dernière étape de la succession écologique sous nos latitudes : le climax, est la forêt, la nature tend donc à retrouver cet état en permanence. Travailler « avec la nature et non contre elle » irait donc dans le sens de créer une forêt comestible.      ( trouvé ici )

 

tendre écorce

7 juin 2016 § 2 Commentaires

improvisation sur un morceau d’écorce au pied du grand arbre… le lieu est tenu secret… j’étais avec lui… une partie de moi est restée sous cet arbre…

tendre écorce par Kajan(c)

L’Arbre

De ce tronc noueux
De cette charpente pierreuse
De ces branches racornies
Renaissent éternellement
Aiguisés par la sève
Bourgeons feuillages et fruits

Remous
Qui contiennent toute mesure
Et secrètent l’équilibre
De la mort
De la vie.

Andrée Chedid

écorce tendre par Kajan(c)

Arbres

Je sais des arbres
Striés de leur corps à corps avec les vents
Et certains dont les têtes résonnent
Des contes de la brise

D’autres solitaires et debout
Défiant le sol renégat
Et d’autres qui se ressemblent
Autour d’une maison grise

Je sais des arbres
Qui s’humilient au pied des eaux
Pour l’amour de leur image
Et ceux qui secouent d’arrogantes chevelures
À la face du soleil

Je sais des arbres
Témoins de très anciennes naissances
Et qui redoublent de racines
J’en sais d’autres qui expirent
Pour un frôlement d’aile

Je sais des arbres vains et qui ne sont
Que feuilles
Tous ils ont trop vécu
Sur la terre des hommes.

Andrée Chedid

les poèmes ont été trouvés chez Arbrealettres

Gravenstein

30 novembre 2015 § Poster un commentaire

Gravenstein par Kajan(c)

drôle de dessin que celui-ci, apparu dans le métro entre Croisettes et Renens… aujourd’hui…

 

 

ARBRE AU-DEDANS

Dans mon front a poussé un arbre.
il a poussé au-dedans.
Ses racines sont des veines,
des nerfs ses branches,
ses feuillages confus des pensées.
Tes regards l’enflamment
et ses fruits d’ombres
sont oranges de sang,
grenades de lumière.
Le jour se lève
dans la nuit du corps.
Là au-dedans, dans mon front,
l’arbre parle.

Approche, tu l’entends?

Octavio Paz (  trouvé chez Arbrealettres  )

 

Gravenstein schwarz par Kajan©

simple

8 février 2012 § Poster un commentaire

vite un dessin

7 décembre 2011 § Poster un commentaire

avant que le loup n’arrive…

Où suis-je ?

Entrées taguées arbre sur journal du dessin rencontre.