morceaux d’elle

19 août 2021 § Poster un commentaire

derrière le grillage de style
derrière les barreaux dorés
il y a une femme
cachée
peut-être prisonnière

je ne suis pas une femme
crie t’elle
je suis un être vivant
je suis un trésor
qu’on n’a pas besoin de cacher


je ne suis pas issue d’une côte ni d’une dent
je suis un être vivant

lune dans le café

7 octobre 2020 § 2 Commentaires

dessin de café et d’encre … kawa sous la lune brune …

Lune dans le café

La faucille du dernier quartier

Tremble ce matin encore

Dans la nuit de mon bol

Comme une virgule de lait

En prélude

A la lumière du jour

Alain Strickler

 

Pastoureau

4 octobre 2020 § Poster un commentaire

Obéissez à vos porcs qui existent. Je me soumets à mes dieux qui n’existent pas. René Char

l’ombre de Michel par Kajan

quelques croquis faits pendant une délicieuse conférence de Michel Pastoureau sur le thème du porc au Théâtre Kléber-Méleau …

adieu papillon

24 septembre 2020 § 4 Commentaires

partie le premier jour d´automne

Quand le papillon lit-il donc ce qui vole écrit sur ses ailes ?

Quelles lettres connaît l’abeille pour savoir son itinéraire ?

Quels chiffres la fourmi a-t-elle pour retrancher ses soldats morts ?

Comment s’appellent les cyclones quand ils n’ont pas de mouvement ?

Pablo Neruda

Santa Maria della Corona

14 mars 2020 § 2 Commentaires

« Santa Maria della Corona » apparue le vendredi 13 mars sur un sac de papier de récupération pendant la crise du coronavirus

 

Protégez-nous
Vous qui êtes la Source première
L’Origine de tous les corps et la Mère des rêves
Aidez-nous à voir au-delà de la peur
Faites chanter votre voix au cœur de nos songes

°°°°°°°°°°°

J’ai un cancer au coeur.
Un excès qui me dévore.

Mais j’ai dans la cervelle une petite étoile
J’ai donné de mon étoile toute la lueur que j’ai pu.

Mais parfois, de très loin en moi, une plainte s’élève, déchirante.
C’est le cancer qui chante.

°Marie Noël°

°°°°°°°°°°°°

C’est auprès de la source
Que s’entendent le mieux
Les trois dimensions.

°Guillevic°

 


 

en route pour l’étoile

23 décembre 2019 § Poster un commentaire

la première cosmonaute suisse propulsée à l’huile de chanvre … parce qu’en Suisse on ne perd ni le nord ni la direction des étoiles … apparition galactique dans un cornet de tisane au chanvre …

cosmonaute suisse par Kajan(c)

 

Je partis Tôt – Pris mon Chien –
Rendis visite à la Mer –
Les Sirènes du Sous-sol
Montèrent pour me voir –

Et les Frégates – à l’Étage
Tendirent des Mains de Chanvre –
Me prenant pour une Souris –
Échouée – sur les Sables –

Mais nul Homme ne Me héla – et le Flot
Dépassa ma Chaussure –
Puis mon Tablier – et ma Ceinture
Puis mon Corsage – aussi –

Il menaçait de m’avaler toute –
Comme la Rosée
Sur le Gilet d’un Pissenlit –
Alors – je courus moi aussi –

Et Lui – Il me serrait – de près –
Je sentis sur ma Cheville
Son Talon d’Argent – Mes Souliers allaient
Déborder de Perles –

Enfin ce fut la Cité Ferme –
Nul, semblait-il, qu’Il connût là –
Et m’adressant un Impérieux – salut –
L’Océan se retira –

 

I started Early – Took my Dog-
And visited the Sea –
The Mermaids in the Basement
Came out to look at me –

And Frigates – in the Upper Floor
Extended Hempen Hands –
Presuming Me to be a Mouse –
Aground – opon the Sands –

But no Man moved Me – till the Tide
Went past my simple Shoe –
And past my Apron – and my Belt
And past my Boddice – too –

And made as He would eat me up –
As wholly as a Dew
Opon a Dandelion’s Sleeve –
And then – I started – too –

And He – He followed – close behind
felt His His Silver Heel
Opon my Ancle – Then My Shoes
Would overflow with Pearl –

Until We met the Solid Town —
No One He seemed to know —
And bowing – with a Mighty look —
At me – The Sea withdrew –

 

Emily Dickinson

à la fin de ce jour

26 novembre 2019 § 2 Commentaires

Je veux entrer
Mais je ne sais
Ni où ni dans quoi.
Il semblerait que ce soit là
Où je me confondrais
Avec la source de ce
Dont j’ai toujours eu besoin. 

Guillevic

 

apparition à l’arbre … acrylique et stylo sur sachet de boulangerie

il est encore dit
dans le village d’où je viens
que les arbres aussi versent des larmes
lorsque perdure
l’absence des oiseaux
sur leurs branches

Alain Mabanckou

clin d’oeil à Arbrealettres

juste là

2 août 2019 § Poster un commentaire

parce que

c’est le bon moment …

10 ans de journal et des fleurs …

3 juillet 2019 § Poster un commentaire

comme le temps passe…
le 2 juillet 2009 je publiais le premier article de ce blog :

que dire et que montrer
en ce lieu étrange dit virtuel

qui serait alors comme l’illusion de l’illusion
et cela pourrait il ressembler à la réalité
que tous ces mots
et toutes ces images semblent dissimuler

 

Les fleurs sont tombées –
nos esprits maintenant
sont en paix

Koyû-Ni

Entre Mon Pays – et les Autres –
S’étend un Océan –
Mais – en Ambassadrices – les Fleurs –
Entre nous négocient.

***

Between My Country – and the Others –
There is a Sea –
But Flowers – negociate between us –
As Ministry.

Emily Dickinson

 

Poussière nous sommes et serons.

Ni air, ni feu, ni eau
mais
terre,
seulement terre
nous serons
et peut-être
des fleurs jaunes.

Pablo Neruda

un merci particulier à Arbrealettres chez qui j’ai découvert tant de merveilles poétiques qui ont accompagné mes dessins …

 

mater dolorosa

23 juin 2019 § 2 Commentaires

mater dolorosa
gelée à la rose
perdre ma mère n’est pas un thème pour la chanson
perdre sa mère
comment le peut-on?
sous la lune
en perpétuelle gestation
le temps a craché des mots incompréhensibles
dont le poète s’est saisi
tu semblais là
es-tu partie?
le vide n’a jamais semblé aussi plein d’impossibles questions
ce soir ma peine se soigne à l’essence de rose
dans le jardin éternel
tu reposes
poème et dessin de Catherine Jan dite Kajan

chanson à la rose par Kajan(c)

Où suis-je ?

Entrées taguées art sur journal du dessin rencontre.