Camouflage

15 avril 2022 § 2 Commentaires

je reviens et j’ai quelque chose à vous dire …


en octobre 2020, je recevais la confirmation de ce que je soupçonnais depuis des mois en ayant découvert le témoignage de femmes autistes Asperger, c’est-à-dire autistes sans déficience intellectuelle … soulagée de comprendre mieux soudain certains évènements de ma vie
mais également choquée,
mon premier « shut-down » officiel,
je restais assise je ne sais combien de temps sur un banc non loin du cabinet d’où je venais de sortir,
au milieu d’une rue qui conduit à la gare,
il m’a semblé que le temps ne courrait plus pour moi comme pour ces passants météorites que j’apercevais du coin de l’œil …
en octobre 2020, je recevais mon diplôme d’autiste qui me consacrait à reprendre les chemins de ma vie pour retrouver un équilibre tout sauf imaginable pour moi …

ce moi-ne dessiné à l’encre en 2004 me semblait parler d’un moi oublié

j’ai cherché des informations jusqu’en Australie …
ce dessin de moine à l’encre m’a paru être ce moi oublié par tant d’années de camouflage,
alors je l’ai déguisé, encore et encore, de toutes les manières pour pouvoir assimiler ce que je ne m’étais jamais autorisée à être … j’ai dessiné sur ce moine tranquille, quasi sans genre, imperturbable, bientôt 200 versions de camouflages que j’ai portés avec panache …

moi-ne aigle, moi-ne saucisse et moutarde, moi-ne marin, dark moi-ne et tant d’autres
les 100 premières façons de me camoufler …

« Ce qui a été par contre démontré par la recherche en tant que spécificité féminine de l’autisme, c’est une meilleure capacité des femmes à mettre en œuvre des stratégies de camouflage dans les situations sociales afin de masquer leurs difficultés (Kenyon 2014, Baldwin and Costley 2015; Cridland et al. 2014; Mandy and Tchanturia 2015; Rynkiewicz et al. 2016). »
extrait de https://comprendrelautisme.com/lautisme/les-femmes-autistes/

Je suis épuisée par toutes ces années de bataille pour convenir à un monde que je ne comprends pas …
pour garder l’amour de la vie j’ai un allié précieux : le dessin
à 59 ans je découvre en écoutant Temple Grandin que moi aussi je pense en images, et que ce n’est pas si courant …
je reprends ce qu’il me reste de chemin en entendant mieux le chant des arbres …

« Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver. »
René Char

§ 2 réponses à Camouflage

  • Herve Garcia dit :

    Magnifique témoignage ce film sur Temple Grandin !
    Merci pour la découverte

    • Kajan dit :

      j’ai eu un choc quand je l’ai entendue parler de sa pensée en images … moi aussi je pense en images … c’est une personne très motivante et inspirante pour les autistes ⭐️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Camouflage à journal du dessin rencontre.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :