Thérémine

4 février 2018 § 4 Commentaires

dessins inspirés par ma rencontre récente avec le théréministe Thierry Frenkel qui donnait une académie à Lausanne à l’occasion du festival N/O/D/E

il caresse l’air
s’élève alors une vibration particulière
étrange instrument
paraissant dialoguer avec ailleurs
la dimension intime du son
à l’aube de la musique

les amours étranges du thérémine et du lutrin
cherchent toujours
à se faire du pied

je regarde Thierry
et ses mains qui dansent dans l’air
parfois le pincent ou semblent indiquer
quelques directions kabbalistiques
et il y a ce son vibrant
je me souviens des mouvements
des mains des danseuses indiennes
elles aussi semblaient dialoguer avec ailleurs
la beauté en suspension dans l’espace
serait ainsi révélée par quelques gestes mystérieux

 

la musique

Il est en elle une flamme miraculeuse,
En sa présence le reste s’estompe.
Elle seule parle avec moi
Quand les autres ont peur de m’approcher.
Quand le dernier ami a détourné ses yeux,
Elle a été avec moi dans ma tombe
Et elle a chanté comme le premier orage
Ou comme si toutes les fleurs se mettaient à parler.

Anna Akhmatova

en spirale

19 septembre 2015 § Poster un commentaire

recherche actuelle

pour un ensemble musical qui propose des concerts à domicile… http://www.leconcertdepoche.ch

clé de fa d'or par Kajan(c)

la musique et ses infinies spirales … ou une allusion à la clé de fa…

coquillage par Kajan(c)

Coquillage cassé
Sur les sables endormis
Dans les bras de la haute mer
Ce gîte ancien
Qui fut le mien peut-être
N’est plus qu’une moitié
De sa spirale première
Au nacre rose
Et je sais que le sable
Remué par la marée prochaine
Emplira parfaitement
Ce trou d’absence
Je sais le vent n’y fera même plus
Ce bruit de grève et rêve
Dont mes oreilles
Orgueilleusement refermées
N’ont cependant pas sacrifié encore
A la clameur du temps
La monodie mélancolique

Coquillage cassé
Sur les sables lointains
De la haute mer
Où donc est passée
La limace
La limace ourlée et fragile
Qui t’habitait ?

S’est-elle exhalée vers
Les rives imaginaires du ciel d’été
Soudain lassée de ta géométrie ?
Coquillage cassé
Sur les sables
Aux confins de la mer
Je ne saurais te dire
Un tel adieu

Gilles Vigneault

son son

17 décembre 2012 § Poster un commentaire

…improvisé sur le son du saxophone de Leo

son par Kajan(c)

 

Ce Monde n’est pas une Conclusion.
Il y a une Vie au-delà –
Invisible – comme la Musique –
Mais positive – comme le Son –
Elle fait signe, elle déconcerte –
La Philosophie – connaît pas –
Et, à travers une Énigme, enfin –
La Sagacité finit par se faufiler –
La deviner tourmente les clercs –
Pour l’avoir, les Hommes ont enduré
Le mépris des Générations
Et la Crucifixion montré du doigt –
La Foi glisse – et rit reprend des forces –
Rougit, devant témoin –
Tire sur une brindille de Preuve –
Demande à une Girouette, le chemin –
Des grands Gestes, de la Chaire –
Roulent de puissants Alléluias –

Aucun Narcotique pour calmer la Dent
Qui grignote l’âme –

Emily Dickinson   » La Dent « 

 

 

about sax

3 décembre 2012 § Poster un commentaire

pour Leo

about sax par Kajan(c)

Lorsque l’esprit, tel un instrument de musique,
est accordé avec l’univers,
le chant du monde y éveille en tout point
des vibrations compréhensives.

Rabindranath Tagore

et un peu de musique avec…

Chostakovitch

13 octobre 2012 § 2 Commentaires

dessiné ce soir pendant Symphonie N° 14 pour soprano et basse de Chostakovitch   par l’OSR  au Victoria Hall…

Il est en elle une flamme miraculeuse,
En sa présence le reste s’estompe.
Elle seule parle avec moi
Quand les autres ont peur de m’approcher.
Quand le dernier ami a détourné ses yeux,
Elle a été avec moi dans ma tombe
Et elle a chanté comme le premier orage
Ou comme si toutes les fleurs se mettaient à parler.

La Musique    (Anna Akhmatova)

à Muriel, créature harmonique et cosmique

Personal Jesus

8 octobre 2011 § 1 commentaire

Scott Matthew

 hier soir au Bourg à Lausanne… aperçus et ambiance

I’m a little black bird
nestled in the dark
you tell me there’s and outside
world
hurricanes and sparks

I’m a little black bird
Nestled In your palm
You tell me there’s an outside
World
I’m sure it can’t be as warm.

I don’t want to learn to fly

If I want the answers to thousands of questions
Tell me to
Throw them to the wind
I think we’ve found the one solution
To a thousand questions
Help me clip my wings

I don’t want to learn to fly
That would mean I’d say goodbye

Lyrics & music by Scott William Matthew


 

Rengaines et Rébus de Musée Mécanique

30 septembre 2010 § Poster un commentaire

hier soir concert magique de Musée Mécanique au Bad Bonn de Düdingen…

qu’est-ce qui vole ainsi autour?

des pétales de roses… feuilles d’automne… rêves d’enfance… reflets des carillons… rengaines d’autrefois… les battements de mon cœur…

dans le journal du dimanche il y avait toujours un rébus…

celui-ci semble très poétique… je ne me presse pas de le deviner… je sais que j’attends quelque chose de beau…


Où suis-je ?

Entrées taguées musique sur journal du dessin rencontre.