syrah

4 octobre 2011 § Poster un commentaire

 

O mes chers compagnons! versez-moi du vin, et par ce moyen
rendez à mon visage, jaune comme l’ambre, la couleur du rubis.
Quand je serai mort, lavez-moi dans le vin,
et du bois de la vigne qu’on fasse mon brancard et mon cercueil!

Les Roubïates d’Omar Khayyam (quatrain 69)

 

Tagué :, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement syrah à journal du dessin rencontre.

Méta