au retour

27 octobre 2012 § Poster un commentaire

dessin rencontre dans le TGV au retour… 23 octobre

Il poursuivit son chemin jusqu’aux grandes porte de l’autre côté, et là,un courant d’air le rafraîchit, mais faillit en même temps éteindre sa lumière.         extrait de Bilbo le Hobbit de Tolkien

Un poète doit laisser des traces de son passage,
non des preuves.
Seules les traces font rêver.

(René Char)

Tagué :, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement au retour à journal du dessin rencontre.

Méta