sur la scène du prévisible

12 décembre 2009 § Poster un commentaire

Stéphane Blok et Léon Francioli

chroniques du prévisible au café théâtre du Bourg à Lausanne

un mardi soir aux pinceaux…

un autre soir

une autre dimension

Blok et Francioli au Bourg

finalement…  (étrange en début de propos)… chroniqueurs chroniqués… marrant…

calme avant le calme… calme apparent… calme à part en plus…

j’adore sa chute de pied

« une fille entre deux bières me dessine son identité »… et moi?… que suis-je en train de dessiner?

tiens?… il y a projection ce soir… et le plaisir dans l’échec

dois-je comprendre que l’échec est impossible?



« sais-tu que tout et rien finiront par se taire? »



Tagué :, , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement sur la scène du prévisible à journal du dessin rencontre.

Méta