Saudoso

24 février 2011 § 2 Commentaires

Saudoso já deste verão que veio,
Lágrimas para as flores dele emprego
Na lembrança invertida
De quando hei de perdê-las.
Transpostos os portais irreparáveis
De cada ano, me antecipo a sombra
Em que hei de errar, sem flores,
No abismo rumoroso.
E colho a rosa porque a sorte manda.
Marcenda, guardo-a; murche-se comigo
Antes que com a curva
Diurna da ampla terra.

 

Ricardo Reis



Tagué :, , , ,

§ 2 réponses à Saudoso

  • Langda dit :

    On t’a r’connu, Pessoa ! Euh, traduction SVP ? No comprendo… Beaux dessins dont le premier me rappelle la rose du petit Prince : « on ne voit bien qu’avec le coeur, etc. »

  • Kajan dit :

    pour paraphraser le petit Prince, on ne comprend bien qu’avec le cœur…
    petits croquis faits pendant une conférence sur Pessoa…
    pas de traduction pour l’instant…
    étrange relation que celle d’un « spécialiste » pour son auteur : celle ci ne laissait pas beaucoup de place à l’envie de lire…

    tendresse cosmique à toi, good old fellow

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Saudoso à journal du dessin rencontre.

Méta