Blok

23 avril 2012 § Poster un commentaire

Stéphane Blok et son nouveau projet « Chants d’entre les immeubles »

Le chanteur arrive

grand  svelte

blouson rouge

j’aimerais lui dire

comme ça

si quelqu’un lui envoie des tomates

je n’ose pas

c’est son deuxième soir

je reste neutre

c’est aussi un effet du blouson rouge

 

nous entrons avec le public

il n’a plus de blouson

il chante

il raconte

le désarroi des fêtards

le son des cloches qui conduit au gigot

le sel fait partir les taches de vin rouge

 

l’ombre portée du manche de sa guitare

fait une tache rouge aussi

à la base de son cou

 

il saigne

en évoquant le poids des poussières

dans la balayette

 

des fois il me regarde de ses yeux sombres

je me sens obligée de comprendre

 

mais je jure de tout oublier

 


					
					

Tagué :, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Blok à journal du dessin rencontre.

Méta