certainement

29 janvier 2014 § Poster un commentaire

dessin rencontre 23 07 n4

 


je serai seule à les dire
mots d’amour
terreau du monde nourrissant le jardin
alors que tombe le soir
je ne dois pas cesser

que deviendrons-nous si je renonce
sans l’eau de ton regard rien ne poussera

ils sont là
fourmillent dans mon crâne
jusqu’au bout de ma langue
réchauffent mes doigts
me font rire aux éclats

je les dirai à l’ultime poussière
certainement

certainement
je t’en couvrirai quand tu auras froid
parfumant ton souffle
jusqu’à ce que tu tombes en toi
pour me rejoindre


Kajan                
écrit dans le bus… il y a peu

Tagué :, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement certainement à journal du dessin rencontre.

Méta