voilà voilà

17 janvier 2010 § 6 Commentaires

trouvez le poisson

L’Irrémédiable

Une Idée, une Forme, un Être
Parti de l’azur et tombé
Dans un Styx bourbeux et plombé
Où nul œil du Ciel ne pénètre;

Un Ange, imprudent voyageur
Qu’a tenté l’amour du difforme,
Au fond d’un cauchemar énorme
Se débattant comme un nageur,

Et luttant, angoisses funèbres!
Contre un gigantesque remous
Qui va chantant comme les fous
Et pirouettant dans les ténèbres;

Un malheureux ensorcelé
Dans ses tâtonnements futiles,
Pour fuir d’un lieu plein de reptiles,
Cherchant la lumière et la clé;

Un damné descendant sans lampe,
Au bord d’un gouffre dont l’odeur
Trahit l’humide profondeur,
D’éternels escaliers sans rampe,

Où veillent des monstres visqueux
Dont les larges yeux de phosphore
Font une nuit plus noire encore
Et ne rendent visibles qu’eux;

Un navire pris dans le pôle,
Comme en un piège de cristal,
Cherchant par quel détroit fatal
Il est tombé dans cette geôle;

– Emblèmes nets, tableau parfait
D’une fortune irrémédiable,
Qui donne à penser que le Diable
Fait toujours bien tout ce qu’il fait!

Tête-à-tête sombre et limpide
Qu’un cœur devenu son miroir!
Puits de Vérité, clair et noir,
Où tremble une étoile livide,

Un phare ironique, infernal,
Flambeau des grâces sataniques,
Soulagement et gloire uniques,
– La conscience dans le Mal!

Baudelaire

Tagué :, , , , , , , ,

§ 6 réponses à voilà voilà

  • sofi dit :

    eh! oui comme un poisson dans l’eau…
    ça coule de source…
    merci douce k… des baci de fi

  • Kajan dit :

    avec moi peut-on être autrement touché que par la grâce?

    • sophieperle dit :

      le 17 c’était le landemain d’une nuit en tête à tête ça? non?

      … « soupir, voilà, voilà! »… qu’elle nous dit!

      • Kajan dit :

        mais voui…
        je crois bien qu’il s’agissait encore d’effets de la b….. party qu’une moscovite au tempérament aussi fougueux que communautaire avait initié… soirée conclue par ces mots droits venus du cœur… « voilà voilà »… retour inopiné (je ne saurais mieux dire)de l’esprit vaudois

  • sophieperle dit :

    je ne saurais te contrarier, mais après les coquins de B… et avant cette fameuse nuit, il y eu encore une fondue-canon et une descente vers la plaine, qui a sûrement du vous faire tournicoter la tête….

    quant au « voilà, voilà », je le prononce aussi souvent que possible et avec volupté: même en parlant à mon cheval. ça crée un lien oral avec cette ville que j’affectionne et que Ramuz appelait: la paysanne endimanchée.

    Ton poisson est vertigineux, d’ailleurs il monte quelque part!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement voilà voilà à journal du dessin rencontre.

Méta