treize

14 avril 2011 § Poster un commentaire

Se déployant

Se déployant devant l’ensemble fictif des cieux constellés,

La splendeur du sens inexistant de la vie…

Jouez dans une kermesse ma propre marche funèbre!

Je veux en finir sans me soucier des conséquences…

Je veux aller à la mort comme à une fête au crépuscule.

Fernando Pessoa

Tagué :, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement treize à journal du dessin rencontre.

Méta